Arbitrage : Une vie pendant la blessure !

Publié le 20/03/18

Blessé aux ligaments du genou, Maxime Chalon poursuit sa rééducation avant de retrouver les terrains.

2018 a très mal commencé pour Maxime Chalon. Rappel des faits : le mardi 9 janvier sur la pelouse synthétique du CNR de Marcoussis, l’arbitre du Comité du Limousin se blesse au genou lors d’un banal match à toucher entres collègues.

Lors de ce rassemblement matinal et plutôt frisquet les arbitres du Top 14 et du ProD2 avaient pour mission de fatiguer leurs organismes avant de se regrouper par petit groupe de 4 autour d’une vidéo où leur étaient proposés des situations de jeu à arbitrer. Objectif de ces ateliers, reproduire les conditions de match au moment de prendre une décision.

IMG_95291

Maxime Chalon n’ira pas jusqu’au bout de la séance, fauché en pleine action par une rupture du ligament croisé du genou gauche. Neuf semaines plus tard nous sommes allés prendre de ses nouvelles : « Vous tombez à pic car je sors juste (jeudi 15 mars) de chez le chirurgien. La bonne nouvelle, c’est que 8 semaines après la blessure, le ligament s’est reconstruit et que par conséquent je peux entamer ma rééducation. Par quel miracle me direz-vous ? C’est simple, je n’ai pas subi d’intervention chirurgicale. Le chirurgien de Libourne, le docteur Lasseur a immobilisé ma jambe et bloqué mon genou dans une attelle, je dirai plutôt un étau, pendant 6 semaines avec au bout de 3 semaines une infiltration de PRP (Plasma Riche en Plaquettes). Cette méthode qui reste douloureuse à supporter à la fois moralement et physiquement m’a permis d’éviter l’opération. Le ligament se régénère petit à petit, comme une déchirure musculaire se referme au bout de plusieurs semaines de patience. L’IRM que je viens de passer confirme que mon ligament est rétabli. »

Désormais, Maxime Chalon a devant lui 3 mois de rééducation, avant de retrouver la course et les entraînements en vue de la prochaine saison. Mais, à bientôt 40 ans (il les aura en juillet), lui qui affiche les meilleurs résultats aux tests physiques depuis plusieurs années ne se laissera pas piéger une nouvelle fois : « Je m’étais juré de ne plus toucher un ballon même pour m’amuser avec les copains ; quand on est arbitre on n’est plus joueur, on a perdu les gestes, les attitudes, mais il reste l’esprit de compétition et dans ce genre de situation l’accident stupide n’est jamais très loin. En me lançant dans l’arbitrage après ma carrière de joueur je m’étais interdit de faire du ski, de disputer des petits matchs. On ne m’y reprendra plus ! »

L’ancien joueur professionnel passé par Brive, Bordeaux Bègles et Périgueux, devenu arbitre semi-professionnel en 2014, s’est temporairement reconverti dans l’arbitrage vidéo sur 4 matchs du TOP14 pendant sa convalescence. Histoire de parfaire son expertise et de maintenir en vie la passion de l’arbitrage. Son retour sur les terrains est prévu lors des matchs amicaux du mois d’août.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France