France féminines -18 ans : 50 jeunes filles pour la relève

Publié le 18/05/16

Une cinquantaine de joueuses de -18 ans était rassemblée à Marcoussis, du 13 au 15 mai, pour une grande opération de détection. Pour les plus âgées, l’objectif sera l’entrée au Pôle France Féminin et l’arrivée dans le groupe des -20 ans. Pour les autres,cl’équipe des -18 ans qui disputera le championnat d’Europe à 7 en France la saison prochaine.

Elles n’auront bientôt plus grand-chose à envier aux garçons. Une cinquantaine de joueuses âgées de moins de 18 ans, les meilleures « espoirs » françaises de trois catégories d’âge en fait, étaient réunies du vendredi 13 au dimanche 15 mai, à Marcoussis. La détection chez les filles ressemble de plus en plus à ce qui est fait pour les garçons et l’aréopage technique national était conséquent pour encadrer la relève nationale féminine, avec une élue en charge du stage, en la personne de Dorothée Perez, épaulée de quatre techniciens confirmés en la personne de Frédéric Pourcel (entraîneur du comité des Alpes), Francis Jouberton et Lionel Perrin (responsables du Pôle France féminin), enfin Francis Costa, entraîneur national de l’équipe France -20 Féminines.

Ce dernier explique : « Ce stage a permis notamment, pour les 17 ans, de repérer les joueuses appelées à intégrer le Pôle France à la rentrée et à déterminer les filles susceptibles de rejoindre l’équipe nationale des -20 ans. Ce stage a permis aussi de voir les filles susceptibles d’être sélectionnées la saison de prochaine au sein de l’équipe de France des moins de 18 ans, appelée à disputer le championnat d’Europe à 7 qui se tiendra à Vichy. »
Un vrai stage d’évaluation des potentiels des deux dernières générations, jugées par certains techniciens nationaux comme « exceptionnelles ».

Afin de sélectionner la cinquantaine d’espoirs retenue pour ce stage, le staff technique a pu se baser sur les compétitions nationales de clubs mais aussi sur les Inter-comités à XV réservées aux moins de 18 ans, dont la finale s’est jouée le 16 avril à Lannemezan (victoire de Midi-Pyrénées face à Atlantique Sud 18-3), sans oublier le rassemblement des Pôles Espoirs féminins, qui s’est tenu du 18 au 20 avril dernier. De quoi se faire une idée assez précise des forces en présence sur le territoire national et d’établir ainsi une première sélection pointue.

UNE VRAIE LOGIQUE DE DÉTECTION

« Tout n’est pas parfait, mais nous entrons dans une vraie logique de détection, de plus en plus affinée, de plus en plus proche de ce qui existe chez les garçons », souligne Francis Costa. Attrait supplémentaire lié à ce stage, son organisation s'est tenue cette saison dans les murs même de Marcoussis. « De quoi donner un aperçu du lieu, des installations et faire prendre conscience aux filles des attentes que nous aurons à partir de la saison prochaine », ajoute Francis Costa. De quoi se familiariser aussi avec un environnement qu’elles sont appelées à fréquenter régulièrement et le plus souvent possible, ce qui serait le meilleur signe quant à leur avenir personnel sur le plan rugby.

Un rendez-vous aussi important sportivement qu’il peut être fort en symbole !

France moins 18 ans féminines

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France