France moins 20 ans : L’Esprit Club France

Publié le 29/01/19

Après une année 2018 faste avec les titres au 6 Nations ainsi qu’au championnat du monde, France moins 20 ans repart avec des ambitions aussi élevées. Seulement cette saison, le groupe a évolué mais les nouveaux ne débarquent pas en territoire inconnu.

Sur le terrain numéro 3 du Centre National de Rugby, Sébastien Piqueronies, Aubin Hueber et David Darricarrière donnent de la voix à l’entrainement de l’équipe de France des moins de 20 ans. A quelques jours du début du Tournoi des 6 Nations, l’encadrement tricolore peaufine les réglages. Ils n’ont pas besoin de répéter plusieurs fois leurs consignes car les joueurs connaissent les plans de jeux depuis quelques temps déjà.

Pas de surprise

Issus de la filière d’accession au haut niveau, les joueurs ne sont pas dépaysés en démarrant la préparation au Tournoi des 6 Nations. Pour certains, ils connaissent la chanson depuis plusieurs années. L’arrière Matthis Lebel confirme. « Tout se raccorde. Dès les moins de 17 ans, nous connaissons les bases du projet de jeu des équipes de France. Aucun joueur passé par les catégories jeunes ne peut donc être surpris par les plans de jeu. Le fil conducteur se situe au niveau de la vitesse. C’est la base et après tout s’enchaîne autour sans aucun problème. » L’ascension vers les moins 20 ans s’apparente alors comme le passage d’étapes à valider et ce toujours dans la même dynamique.

L’ouvreur Louis Carbonel abonde dans le sens de son coéquipier des lignes arrières. Pour lui, le groupe « se retrouve assez bien dans les codes livrés par les différents encadrements, ils utilisent les mêmes mots clés et fixent également des objectifs communs ». Une chance pour les nouveaux du groupe à l’image de Thibault Hamounou qui ne se dit « pas perdu vu que nous continuons sur le même travail que les années précédentes ».


Une forme de continuité

Ce travail en commun dans les différentes catégories répond à une volonté des encadrements. Le joueur est placé au centre du projet et une continuité certaine dans la formation haut niveau jeune est mise en place. Et cette stabilité se retrouve évidemment dans le discours des staffs. Cela facilite l’intégration des nouveaux arrivants comme Florent Vanverberghe. « Ils doivent se donner le mot. Chaque staff utilise les mêmes mots clefs et c’est bénéfique pour nous. Nous arrivons en moins 20 ans, nous savons à quoi nous attendre. Nous avons les bases des années précédentes, permettant ainsi d’être actif rapidement et j’espère performant (sourire) ».

Les joueurs n’ont pas besoin de temps d’adaptation. Seuls les staffs diffèrent des années précédentes et les anciens sont présents pour répondre aux interrogations sans oublier de transmettre leur expérience. Matthis Lebel valide le constat. « Nous devons être exemplaire sur le terrain ou en dehors et ensuite montrer l’esprit convivial mis en place dans le groupe par les générations précédentes et transmis par Sébastien Piqueronies et l’ensemble de son staff ». Finalement, mis à part le maillot, il n’y a aucun Bleu au sein du Club France.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France