Pôle France Féminin : Un pas vers le haut niveau !

Publié le 03/10/18

Afin de transmettre les exigences du haut niveau, les entraîneurs de France féminines sont intégrés pleinement dans le Pôle France féminin.

La nuit s’étale encore sur le Centre National de Rugby quand les joueuses du Pôle France Féminin arrivent sur la pointe des pieds dans la salle. Il est vrai que 06h30 pour un entraînement cela peut surprendre. Une heure qui n’effraie plus les Tricolores de France féminines depuis quelques temps et depuis qu’elles ont fait la connaissance de Samuel Cherouk et Olivier Lièvremont, les entraîneurs des Bleues.

Aujourd’hui, c’est au tour de la future relève de découvrir les méthodes du duo tricolore avec plus ou moins d’angoisse. Une inquiétude vite levée par des jeux d’éveil et de cohésion pour bien lancer une journée d’entraînements comme nous l’explique Olivier Lièvremont, « démarrer sa journée comme ça, ça montre aussi un certain caractère, une certaine détermination à démarrer la journée, à s’entraîner. Nous, c’est ce qu’on recherche : un petit peu de caractère, un petit peu de volonté de démarrer tôt pour se laisser du temps de travailler dans la journée. »

Une volonté, initiée par la Direction Technique Nationale; afin de permettre au staff des Bleues de transmettre les exigences du haut niveau aux futures générations. Un fonctionnement cohérent pour Thomas Darracq, Responsable du Pôle France féminin, pour qui « l’objectif sur le pôle par rapport au nombre de jours en commun sur la structure, c’est de balayer un certain nombre d’outils pour permettre aux filles de comprendre les exigences du haut niveau et aussi apporter des contenus techniques sur la partie rugbystique, physique, ou mentale ».

Un lien primordial qui porte ses fruits puisque la filière d’accession au haut niveau fonctionne de manière efficiente dans toutes les équipes nationales féminines dont Olivier Lièvremont, en plus d’en être acteur, en est le témoin. « c’est une volonté de la Direction Technique Nationale, de faire ce lien fort entre les équipes de France Féminines et le Pôle France. Le fait que ça soit les mêmes personnes, évidemment, c’est plus facile pour nous. On arrive clairement à voir les profils de joueuses qu’on a aujourd’hui, qui sont les leaders du XV de France Féminin, du 7 de France. On voit tout de suite les écarts et le travail qu’il reste à faire avec ces jeunes. On voit aussi que le suivi du plan de succession est plus facile à faire parce qu’on est dedans, donc on gagne du temps. »

07h30, l’heure du petit déjeuner après une heure de travail avant d’enchaîner avec deux entraînements et des tests médicaux. L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt et le jour se lève sur la route vers le haut niveau !

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France