Perrin : « Important d’apprendre à gagner »

Publié le 16/09/16

Lionel Perrin, Manager de France 7 féminines moins 18 ans, revient sur le titre de Champion d’Europe.

Première compétition, première victoire, on ne pouvait rêver meilleur départ pour cette équipe ?

Lionel PERRIN (Manager France 7 féminines moins 18 ans) : C’est une belle récompense pour la mise en place de cette sélection qui participait à sa première compétition. C’est très important d’apprendre à gagner pour ces jeunes joueuses. Cela va permettre de travailler sur la durée pour les prochaines saisons puisque cette catégorie d’âge participera aux Jeux Olympiques de la Jeunesse dans deux ans en Argentine.

Que peut apporter le rugby à 7 dans la formation de ces joueuses ?

Lionel PERRIN : Cela permet de les développer dans tous les domaines de la performance. Mentalement, elles ont appris de ces Championnats puisque nous avons eu beaucoup de mal à entrer dans la compétition notamment lors de la première mi-temps face à la Hollande. Les filles ont découvert les exigences du haut niveau jeune. Le rugby à 7 exacerbe les qualités physiques et techniques du joueur de rugby. Nous nous sommes rendus compte que nous n’avions rien à envier aux autres nations à part peut-être dans le développement des qualités athlétiques où nous avons du retard par rapport aux Canadiennes ou aux Américaines.

Tous les résultats du Championnat d'Europe

La découverte du haut niveau à cet âge va-t-elle avoir un impact sur France 7 féminines ou France féminines ?

Lionel PERRIN : Plus vite, on fait rivaliser nos joueuses, plus vite elles vont progresser. C’est un gain de temps incontestable ! Il faut qu’elles prennent conscience rapidement des exigences du haut niveau pour pouvoir se projeter sur les prochaines échéances et entamer un travail important pour le développement des qualités nécessaires pour pouvoir figurer parmi les meilleures nations. Nous avons remporté ce championnat d’Europe avec des jeunes filles de 17 ans voir 16 ans. Elles ne vont pas devoir attendre d’avoir 20 ou 21 ans avant de découvrir le niveau international. Maintenant, ce n’est pas un aboutissement, c’est une étape qui nous fait gagner du temps. Je ne sais pas si nous retrouverons ces filles en haut de la pyramide mais par rapport aux joueuses du même âge il y a 5 ans, elles sont en avance.

Quelles sont les prochaines étapes pour cette équipe ?

Lionel PERRIN : La saison internationale est terminée pour cette équipe car les joueuses sont scolarisées. Néanmoins, il y en a pas mal qui vont être concernées par les compétitions de comités ou de zones dans lesquelles nous allons les superviser. Nous en reverrons d’autres au stage national des moins de 18 ans en fin de saison. Elles vont également participer au tournoi de détection de Trélissac pour les moins 20 ans. Certaines pourront aussi prétendre à France 7 développement féminines qui va participer à quatre tournois dans la saison. D’ailleurs, deux filles, Andréa Marcial et Charlotte Torres-Duxans, qui étaient avec nous, sont parties avec David Courteix et Paul Albaladejo pour préparer le tournoi de Malemort. Cela prouve qu’il y a une continuité dans le travail et surtout il y a des liens forts entre les différentes équipes de France féminines.

Cérémonie

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France