France 7 Féminines : Prêtes pour Kitakyushu

Publié le 19/04/18

Les Bleues de David Courteix vont disputer le 3ème tournoi du circuit mondial à Kitakyushu, les 21 et 22 avril prochains. L’occasion pour l’équipe de revenir sur ses débuts et sa préparation aux prochaines étapes.

Pour une des premières fois de l’année, les Bleues se sont retrouvées à effectif complet pour préparer la 3ème étape du circuit mondial. Après une longue attente de presque trois mois entre le dernier et le prochain tournoi, les Bleues ont hâte d’en découdre : « On a retrouvé les joueuses des VI Nations ! Ça fait plaisir de toutes se retrouver. Il y a toujours cette petite excitation quand on s’entraîne ensemble » s’enthousiasme Fanny Horta, capitaine de l’équipe. « Ça nous permet de travailler avec un groupe plus étoffé pendant les entraînements ! ».

Passer du rugby à XV au 7, cela demande aux joueuses de retrouver leurs automatismes : « Il faut vite se remettre dans le rythme » confie Marjorie Mayans. « On a un peu de retard à rattraper d’un point de vue physique car ce ne sont pas du tout les mêmes exigences ! » Mais côté staff, on rassure : cette bascule de pratique ne se voit pas.

Après deux étapes, le premier bilan est plutôt encourageant, « c’est un peu compliqué de juger » reconnait Fanny Horta, « mais il y a beaucoup de positif à retenir : on a commencé avec un groupe très jeune qui apprend à se connaître et évolue au fur et à mesure. C’est vrai qu’il y a des matchs qui nous ont un peu coûté. Certaines rencontres peuvent paraître plus faciles et finalement on les perd. Je pense notamment au match contre le Canada : on mène à la mi-temps, puis finalement les adversaires reprennent le dessus à la fin. »

Pour Paul Alabaldejo, entraîneur adjoint, l’axe d’amélioration principal réside dans la constance sur le haut niveau, « on le voit avec nos analyses de performance post tournoi : on arrive à faire du très haut niveau par rapport aux standards et malheureusement parfois on est au plus bas. » L’objectif des entraînements est de réduire l’amplitude de cette oscillation continue. Pour tendre vers ce but, les Bleues travaillent tous les aspects de la discipline en gardant leurs objectifs principaux en tête, à savoir : « faire un podium », « battre une grande équipe » et « se préparer à la Coupe du Monde ».

« Globalement, on essaye de mobiliser toutes les ressources des joueuses : la passe, le plaquage, le jeu en mouvement en collectif total… On fait également des séances vidéos pour décortiquer notre jeu et celui de nos adversaires. » explique l’entraîneur adjoint.

Après un long moment d’attente, c’est la grande ligne droite pour les Bleues jusqu’à la Coupe du Monde en juillet. Rendez-vous les 21 et 22 avril au Japon pour mettre en application toutes ces heures et semaines de travail !

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France