France 7 féminines : « L’effet médaille »

Publié le 24/04/18

Médaillées d’argent au Japon, les Bleues sont de retour en France avec de nouvelles ambitions.

Contrairement à certains autres tournois, le décalage horaire n’a pas eu les mêmes effets pour les Tricolores à leur retour en France. Certainement l’effet « médaille » pour les joueuses de David Courteix et Paul Albaladejo qui sont rentrées en France avec la médaille d’argent autour du cou et un large sourire à l’image de Marjorie Mayans, « nous sommes vraiment heureuses d’avoir ramené cette médaille ! Notre objectif prioritaire cette saison était de faire un podium, voilà chose faite. »

Un sentiment confirmé par Jade Le Pesq, « très heureuse pour tout le groupe de 23 et le staff d'avoir ramené cette première médaille d'argent. Ça fait un moment qu'on travaille dur pour aller chercher un podium et une finale de Cup nous avons enfin atteint cet objectif ! » Une médaille qui conclut une préparation optimale pour Montserrat Amédée, « depuis le départ pour le Japon, nous avons été dans une très bonne dynamique collective avec de bons entraînements pour arriver le jour du tournoi dans de bonne conditions physiques et mentales. »

Pour autant, les Bleues ne veulent pas en rester là, d’autant que se profile le Paris Sevens, comme le confirme Caroline Drouin, « ça fait plaisir de faire une performance comme celle-ci pour récompenser le travail fait de l'ensemble du groupe depuis le début de la saison. J'espère que ce podium en amènera d'autre et que l'on va continuer sur cette lancée pour les échéances prochaines. » Des Bleues lucides sur la réalité du rugby à 7 et sur les prochaines échéances qui vont arriver vite à l’image de la prochaine étape au Canada comme nous l’explique Jade Le Pesq, « place à la récupération pour préparer le tournoi de Langford qui va très vite arriver et où il faudra aller y chercher quelque chose ! », même discours chez Montserrat Amédée, dans l’équipe type du Tournoi au Japon, « Nous gardons la tête sur les épaules car le prochain tournoi au Canada arrive vite et il faudra y répondre présent. »

Le mot de la fin pour l’expérimentée Marjorie Mayans, pour qui, « c’est super de voir que le travail fourni par le groupe depuis plusieurs années commence à payer, maintenant le plus dur va être de renouveler la performance, mais nous sommes prêtes à relever le défi ! »

Et si c’était au Paris Sevens ? Chiche !

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France