Brunel : « Une forme de certitude s’est créée »

Publié le 15/03/18

Le XV de France s’apprête à disputer sa dernière journée dans le Tournoi des 6 Nations samedi à Cardiff. Avec l’ambition de continuer sur la lancée d’un Crunch victorieux il y a une semaine. Jacques Brunel attend de ses joueurs qu’ils confirment leurs bonnes intentions.

La victoire face aux Anglais ne doit pas rester un exploit. Elle doit marquer le début de quelque chose. Vous attendez donc une confirmation de la part de vos joueurs ?

Jacques BRUNEL : « Oui bien sûr, c’est la continuité, la progression que l’on a eue sur l’ensemble du Tournoi, avec des déceptions au début, avec un match difficile sous pression contre l’Italie. Mais malgré ça, on a réussi à mettre en place quelque chose de solide contre les Anglais. En revanche, ça nous donne le droit à rien. Puisque le classement peut être totalement différent suivant le match (NDLR 2ème ou 5ème). Alors il faut continuer à travailler. »

Une victoire viendrait confirmer le travail entrepris, c’est gratifiant pour le groupe ?

Jacques BRUNEL : « On a évidemment besoin de confirmer. Si possible en gagnant (sourire). Il faut confirmer surtout que quelque chose est en train de naître. Et ça avec un match de grande qualité, c’est primordial. Après si le classement nous ait défavorable, c’est notre tenue pendant tout le tournoi qui sera notre critère différentiel. »

Depuis le début du Tournoi, on sent les joueurs monter en puissance, on les sent de plus en plus impliqués ?

Jacques BRUNEL : « Oui, les victoires nous aident mais je vois surtout que malgré les conditions compliquées depuis le début de mon mandat on a trouvé une cohérence, une cohésion dans l’équipe. Il y a une forme de certitude qui se crée. Une façon de vivre ensemble qui me semble intéressante. Nous avons un groupe qui souhaite montrer ses qualités et qui a des ambitions. »

Il y a une certaine de continuité dans vos choix, seulement 3 changements, dont deux qui sont dues à des blessures ?

Jacques BRUNEL : « On garde une ossature sur l’équipe mais aussi sur le groupe. Parce-que si on regarde, la deuxième ligne c’est la même, la troisième ligne c’est la même, les centres depuis que Mathieu est arrivé ça ne bouge pas aussi. La charnière est reconduite également. Malgré des changements pas forcément de notre propre fait, je trouve qu’une ossature se met en place.

Et un dernier mot sur le remplacement de Rabah Slimani par Cedate Gomes Sa, qui est dans le viseur des arbitres depuis le début du Tournoi ?

Jacques BRUNEL : « D’abord, nous ne sommes pas d'accord avec deux fautes attribuées à Rabah. On a mis un peu trop le focus sur lui et on n'a pas tenu compte du positionnement des Anglais et notamment de leurs pressions avant les entrées, qui ont été signalées par notre capitaine sur le terrain. Les pénalités de Rabah, je ne dirais pas qu'elles n'ont pas compté, mais le choix de Gomes Sa n'est pas lié à ça. Cedate (Gomes Sa) joue depuis le début. Il était remplaçant et là il va démarrer. D’ailleurs on parle de ce changement mais je veux aussi parler de Mathieu Babillot. Ça fait un mois qu’il est avec nous. Il se comporte bien à l’entrainement. On voulait donc le recomposer de son travail. C’est le seul qui n’était pas rentrer en match. Et on veut investir chaque élément du groupe. »

Fiches de joueurs

FICKOU Gaël

1994Année de naissance

35 Nombre de sélections

Stade toulousainDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France