Jacques Brunel : « Guilhem sera notre capitaine »

Publié le 30/10/18

Les Bleus sont réunis depuis dimanche au Centre National de Rugby : l’occasion pour Jacques Brunel, le sélectionneur du XV de France, de reprendre contact avec les joueurs pour préparer la Tournée de novembre.

Êtes-vous optimiste pour cette tournée ?

Jacques BRUNEL (sélectionneur du XV de France) : « J'aurais préféré qu'il n'y ait pas de blessés, bien sûr. Lorsque l'on fait une liste et qu'il reste quelques matches, on sait très bien qu'il va y avoir quelques éléments qui surgiront, et c'est qui est arrivé. Malgré tout, nous sommes contents de ceux qui sont arrivés et qui sont en forme. Il y a quelques joueurs qui ont beaucoup joués depuis le début de la saison, la plupart ont malgré tout eu des semaines de repos, comme on l'avait prévu avec les clubs ».

Êtes-vous satisfait de votre tournée dans clubs ?

Jacques BRUNEL : « C’est la deuxième que l’on fait dans l’année. Cela s’est très bien passé. On souhaite entretenir une relation continue avec les entraineurs. Le joueur doit être l’élément central. On veut partager un maximum de données et travailler dans le même sens. Cela suppose un contact régulier et c’est ce qu’on a fait. On doit continuer ainsi. Après je suis satisfait des échanges avec les clubs sur des joueurs comme Iturria, Penaud et Fickou qui seront testés à des nouveaux postes. Cela montre la bonne communication entre nous ».

Mathieu Bastareaud et Guilhem Guirado sont en difficulté dans leur club, allez-vous leur maintenir votre confiance ?

Jacques BRUNEL : « Oui bien sûr. L'an dernier, c'était Clermont qui n'était pas dans une bonne dynamique, le Stade Français non plus. Mathieu et Guilhem sont actuellement dans une situation un petit peu délicate mais j'ai totalement confiance en eux et en leur potentiel. Je ne doute pas d’eux et de leur influence sur le groupe de par leur expérience et leur comportement sur le terrain. Guilhem sera le capitaine ».

Généralement, pour la Tournée de novembre, on considère que les nations du Nord ont un léger avantage de fraicheur sur celles du Sud, vous êtes d’accord ?

Jacques BRUNEL : « Oui on peut le voir comme cela ! Comme chaque automne, les nations du Nord disposent normalement d’un peu plus de fraîcheur mais les nations du Sud, qui viennent de finir leur compétition, ont plus de repères et de confiance. C’est particulièrement vrai pour l’Afrique du Sud et l’Argentine qui ont bien marchés cet été. Pour cet automne, notre challenge sera de nous rapprocher des meilleurs ».

Accordez-vous plus d’importance au match face à l’Argentine que vous retrouverez dans un an au Japon pour la Coupe du monde ?

Jacques BRUNEL : « Je suis persuadé que, quel que soit le résultat, ça n'aura que très peu d'incidences sur la rencontre de la Coupe du monde. Parce qu'on se retrouvera dans des conditions complètement différentes : les uns avec 15 jours de préparation mais de la fraîcheur (la France), les autres qui sont depuis deux mois ensemble et se connaissent bien (l'Argentine). Pendant la Coupe du monde, tout le monde sera dans le même contexte ».

Quelles sont vos attentes vis à vis du match des Barbarians ?

Jacques BRUNEL : « Déjà, il est intéressant parce que c’est le Tonga (prochain adversaire de la France à la Coupe du monde). A travers cette équipe des Barbarians, on doit retrouver une réserve du XV de France. On l’a vu avec les arrivées de Felix Lambey, Jonathan Danty ou Sébastien Bézy pour palier des forfaits. Mais il y a aussi l’équipe des moins 20 ans que l’on veut mettre à l’épreuve et leur montrer notre intérêt. C’est pourquoi quelques joueurs titrés en juin dernier sont dans le groupe des Barbarians. Il y aussi d’autres jeunes, un peu plus âgés, 22-23 ans, qui sont des espoirs pour notre rugby. On souhaite tous continuer à les suivre ».

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France