Nouvelle Zélande – France : Acte II

Publié le 15/06/18

Les Tricolores défient la Nouvelle Zélande pour la deuxième fois de la tournée avec l’envie de montrer un autre visage.

LE PREMIER MATCH

Jacques BRUNEL (Sélectionneur du XV de France) : « Nous avons analysé froidement les causes de cet écart. La plupart du temps, ces erreurs sont liées à des fautes très grossières, des pertes de balle inattendues notamment en touche, un mauvais positionnement sur un jeu au pied avec une communication défaillante d’un joueur qui monte et les autres non. Des erreurs que nous n’avions pas vues pendant le Tournoi et qui ont amplifié le phénomène. On ne peut pas faire ça face aux All Blacks. Je veux bien perdre contre une équipe qui impulse des mouvements, qui multiplient les temps de jeu nous mette en difficulté et qu'on ne puisse plus se réorganiser. Mais pas sur un seul mouvement, parce qu'un joueur ne communique pas ou se trompe de placement. C’est ce qui s’est passé trop souvent lors du premier match. »

LES CHANGEMENTS

Jacques BRUNEL : « Nous avions quatorze joueurs qui n’avaient pas joué depuis un mois ou plus d’un mois. On a senti sur les changements rythme que nous étions en difficulté. On va faire rentrer des joueurs qui sortent de la compétition. Ils vont pouvoir nous apporter de la fraicheur mentale notamment sur la 3ème ligne qui a été en difficulté, il faut le dire. Donc voilà, les trois joueurs qui ont joué la finale intègrent l’équipe, nous avons un autre changement forcé à cause de la blessure de Rémy Grosso et ensuite le remplacement de Paul Gabrillagues par Bernard Le Roux car nous voulons avoir plus de densité physique notamment sur l’aspect défensif. »

LA RÉACTION

Jacques BRUNEL : « Les joueurs ont été affectés et ils ont envie de montrer un autre visage. Il est toujours difficile de dire « on va rivaliser », mais il faut être capable de les mettre plus en difficulté. Il faut avoir une possession un peu meilleure notamment à chaque fois que nous arrivons dans leur camp. Notre conquête doit être bien plus efficace. Sur le premier match, nous avons réussi à les déborder mais nous nous sommes précipités. Si jamais on arrive à être dans la partie à la fin, alors oui, j'espère qu'on aura l'ambition de gagner. Mais dans un premier temps, il faudra être capable d'endiguer les attaques néo-zélandaises et de construire de façon bien plus efficace que sur le premier test.

FICHE TECHNIQUE

Samedi 16 juin 2018 à Wellington (Westpac Stadium), Nouvelle Zélande - France

Arbitre : Angus GARDNER (Aus)

NOUVELLE-ZÉLANDE : J. Barrett - B. Smith, Lienert-Brown, Crotty, R. Ioane - (o) B. Barrett, (m) A. Smith - Cane, L. Whitelock, Squire - S. Barrett, S. Whitelock (cap) - O. Franks, C. Taylor, Moody

Remplaçants : N. Harris, Tu'inukuake, Tuungafasi, Fifita, A. Savea, Perenara, McKenzie, Laumape

FRANCE : Fall - Thomas, Bastareaud (cap), Doumayrou, Fickou - (o) Belleau, (m) Parra - Galletier, Gourdon, Babillot - Maestri, B. Le Roux - Atonio, Chat, Priso

Remplaçants : Bourgarit, Baille, Gomes Sa, Gabrillagues, Lapandry, Serin, Plisson, Médard

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France