Suresnes, un passage de témoin réussi

Publié le 04/05/18

Dimitri Szarzewski et Yannick Nyanga, deux internationaux Français, ont partagé leur expérience et leurs souvenirs de l’école de rugby avec de jeunes rugbymen du RC Suresnois. Un joli moment entre partage et transmission.

« On va faire un atelier plaquage, Yannick va vous plaquer, vous n’aurez pas le droit au crochet ». Sous les rires des enfants et les sourires des parents, Dimitri Szarzewski plante le décor et les petits comme les grands tombent sous le charme.

Avant un moment d’échanges, passage obligé par le terrain où les deux Parisiens d’adoption ont pris l’entraînement en main. Entre passes et conseil de pros, les enfants sont subjugués avec des étoiles dans les yeux. Un signe de la réussite de l’action. A l’image d’Alan, 8 ans, sur son petit nuage : « C’est trop bien mais ça fait bizarre, c’est rare. Mais c’est un truc de fou. On n’a pas toujours la chance de voir des joueurs comme ça en face de nous ! »

Après avoir effectué quelques mises en situations, les jeunes ont donc eu l’opportunité de poser des questions à leurs idoles. Marc se lance en demandant ce qu’ils retiennent de l’école de rugby. Pour Yannick Nyanga, il reste « le fait de se donner à fond pour tes coéquipiers sur le terrain et gagner leur respect. Il ne faut pas s’échapper. Les gars comptent sur toi, même si tu as peur. Tu fermes les yeux et tu vas à fond. On se donne beaucoup pour l’équipe. Il faut du courage. Ce sont des valeurs pour le rugby mais aussi pour la vie. » pour son coéquipier au Racing 92, Dimitri Szarzewski, « il faut surmonter sa peur pour aider l’équipe. Il y a ces moments de partage, les déplacements et les chansons. Au rugby sûr et en dehors du terrain, c’est fort à chaque fois. C’est une belle bande de copains. On se surpasse pour les autres ».

L’occasion pour les deux internationaux de rappeler l’importance de l’école de rugby dans leur carrière. Après avoir débuté dans la même région, les deux futurs tricolores se retrouvent à Béziers, comme l’explique Yannick Nyanga « On n’a pas fait la même école de rugby. On n’aimait pas trop les Biterrois, ils avaient les maillots des équipes unes mais surtout, on perdait souvent contre eux (sourires). Pourtant, j’ai rejoint Dim, là-bas pour le début d’une belle amitié »

L’Ecole de Rugby, une fabrique à souvenirs mais aussi une formidable école de l’apprentissage technique comme ils le soulignent à l’unisson « c’est important d’apprendre à faire des différences, de trouver les intervalles dès le plus jeune âge, de bien comprendre les spécificités du jeu. Ne pas rentrer bêtement dans l’adversaire mais chercher l’évitement, trouver les espaces ». Après près de deux heures d’échanges, le message est bien reçu. Ewen, 12 ans, repart chez lui heureux. « C’est impressionnant. Je ne les imaginais pas aussi cool. Je les pensais plus réservés mais surtout je ne pensais pas qu’ils viendraient à Suresnes. C’était un super moment ».

Le mot de la fin reviendra à Dimitri Szarzewski « On a envie de rendre ce que nous a donné le rugby. C’est important de transmettre ». A voir la joie des enfants, une chose est sûre : l’essai est transformé.

RC Suresnes

Fiches de joueurs

NYANGA Yannick

1983Année de naissance

Racing 92Dernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France