XV de France féminin : Yanna Rivoalen, la voie du Nord

Publié le 19/02/19

Le XV de France féminin souhaite retrouver le goût de la victoire face à l’Ecosse samedi à Lille. Une ville qui n’est pas inconnue aux yeux de Yanna Rivoalen, la régionale de l’étape.

Au Centre National de Rugby de Marcoussis, la musique a fait son apparition pendant l’après-midi. Rien d’anormal puisque le XV de France féminin s’entraîne en vue de la rencontre face à l’Ecosse samedi à Lille. Malgré la contre-performance anglaise, les filles n’ont pas changé leurs habitudes ni leur identité, toujours aussi humbles et affamées.

La défaite en Angleterre a servi de base de travail afin de repartir sur de bonnes bases face aux Ecossaises comme le souligne la demie de mêlée tricolore Yanna Rivoalen. « C’est un match riche d’apprentissage. Nous avons pu observer là où nous avons failli. Nous ne devons pas l’oublier, nous l’avons débriefé et travaillé en séance vidéo pour voir que nous étions passées à côté sur certains aspects du jeu ». Le groupe suit la même logique, les Bleues ont à cœur de rectifier le tir sur le match de samedi.

Un esprit inchangé

Le travail réalisé sur le débrief de la rencontre à Doncaster a permis d’identifier des axes de travail servant de fil rouge à l’équipe jusqu’au match de ce week-end. La manière de l’aborder ne diffère pas des autres rencontres à écouter la joueuse tricolore. « Notre identité est d’être humbles et affamées, alors nous n’allons pas prendre ce match à la légère et nous allons être sérieuse. Nous devons mettre les actes derrière les mots. Nous ne pouvons pas baisser le niveau d’exigence. C’est impossible de galvauder des matches où nous pouvons apprendre, devenir meilleures et mettre en place ce que nous travaillons à l’entraînement depuis un moment ». Un discours plein de sens qui devrait ravir l’encadrement des Bleues.

A la maison comme une Bleue

Yanna Rivoalen connaît bien le stade de Villeneuve d’Asq puisque c’est dans cette antre qu’elle joue habituellement les week-ends en club. Alors évidemment c’est avec « une grande fierté et un grand honneur » qu’elle va porter le maillot bleu dans ce qui s’apparente à sa maison après plus de 10 ans au club. Elle y a tout connu, les hauts comme les bas. Mais elle n’oublie pas non plus de penser au-delà de son plaisir personnel de jouer chez elle. Elle rappelle que ce match représente « une belle récompense pour le rugby du Nord et une belle reconnaissance de donner la possibilité au club d’accueillir un match international ».

Si sa famille, ses amis et ses copines du club seront présents, c’est bien parce que les filles promettent une belle fête avec une super ambiance. Et le public ne devrait pas être déçu du spectacle puisque comme le rappelle Yanna Rivoalen, « nous préparons tous nos matches comme des finales de coupe du monde, et l’Ecosse n’y coupe pas ».

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France